News

Le projet de recherche de Solita et ISS : Qu’est-ce qui va changer dans le développement de logiciels avec l’avènement de l’IA dite « générative » ?

Published 27 May 2024

Reading time 5 min

Solita et ISS s’associent pour étudier l’impact de l’IA générative sur l’avenir du développement logiciel.

La société de technologie Solita et la société de gestion des installations ISS ont uni leurs forces dans un projet novateur d’IA générative. Dans ce projet, deux équipes indépendantes travaillent ensemble sur la même solution numérique pour un client. La première équipe utilise des logiciels sophistiqués et adaptatifs, tandis que la seconde mise totalement sur l’intelligence artificielle, en utilisant des outils d’IA générative à chaque étape du développement. Ce projet est l’une des premières études comparatives de ce type au monde. Son objectif ? Découvrir dans quels domaines l’IA générative peut être déployée (largement), tester son fonctionnement sur le terrain, dans la réalité des entreprises, comparer différentes approches de développement et enfin partager toutes les conclusions à grande échelle avec les entreprises et la communauté technologique.

La société européenne de technologie et de données Solita et la société internationale

ISS ont lancé un projet baptisé « GenAI Twin project » : une collaboration unique visant à explorer l’utilisation de l’intelligence artificielle à différents stades du développement de logiciels. Le projet évalue notamment l’impact de l’IA sur la rationalisation des processus et l’amélioration de la qualité. L’innitiative est également l’objet d’un mémoire de Master à l’université de Turku.

Le projet vise notamment à étudier l’impact de l’IA dans la pratique, y compris ses effets sur l’efficacité et la qualité, par exemple. Il veut aussi déterminer le rôle que joueront à l’avenir les experts en informatique, et aborde l’intégration stratégique de l’IA et les considérations éthiques. L’objectif est de tirer des enseignements de l’utilisation de l’IA dans les projets de développement de logiciels et de partager les constats.

L’IA générative transforme également le secteur des TIC : quelles percées et quels obstacles s’annoncent ?

L’IA générative devrait chambouler l’industrie des technologies de l’information et le développement de logiciels, parmi de nombreux autres secteurs.

« Le projet ‘Gen AI Twin’ de Solita et ISS est l’un des premiers projets au monde qui étudie en conditions réelles les résultats de l’IA générative dans le développement de logiciels, et qui en tire des conclusions dans la pratique. L’expérimentation, c’est

le moyen le plus rapide d’apprendre. Nous sommes en train de vivre une petite révolution, et celle-ci va impacter divers secteurs et activités dans le monde », a déclaré Ossi Lindroos, PDG de Solita.

« Le développement de l’IA change le monde et présente d’énormes opportunités pour ISS », ajoute Jenni Heinisuo, CIO (directeur des systèmes d’information) d’ISS Services. « Cependant, la transition vers un monde dopé à l’IA doit être bien gérée et durable, afin que chacun puisse s’adapter à ces évolutions. C’est seulement à cette condition que nous pourrons réellement cueillir les fruits de l’IA. Divers projets nous permettent de déterminer de manière exhaustive comment l’IA peut soutenir les entreprises et l’expérience des employés. Ce projet peut contribuer à ces deux objectifs. »

« L’IA générative ne cesse de se développer à un rythme effarant. Dans le même temps, les entreprises, les gouvernements et même les continents font la course pour savoir quels secteurs et applications tirent le plus profit de son utilisation. Notre projet Gen AI Twin est rare, même à l’échelle mondiale, et nous attendons avec impatience les résultats du projet », déclare Lasse Girs, responsable de la mise en œuvre de l’IA générative chez Solita. « Avec l’introduction de nouveaux modèles et outils d’IA, il y aura sans aucun doute des percées et des obstacles. Parce qu’il est important d’avoir des débats ouverts, nous voulons communiquer avec transparence sur nos résultats tout au long du processus », conclut Lasse Girs.

Enfin, la procédure législative européenne sur l’IA touche à sa fin. La loi sur l’IA est la première réglementation sur l’IA dans le monde occidental, et encadre son développement et sa mise en œuvre.

Joris Haelterman, Directeur national de Solita Belgique :

« Certains pourfendeurs de la loi sur l’IA la disent trop laxiste, tandis que d’autres craignent que sa portée ambitieuse n’étouffe l’innovation européenne. Il est important de noter que la loi sur l’IA se concentre principalement sur les systèmes d’IA à haut risque, c’est-à-dire le type d’IA qui pourrait porter gravement préjudice à la santé et la sécurité humaines, et aux droits de l’homme fondamentaux. Par exemple, les systèmes d’IA à haut risque doivent intégrer, entre autres, des mécanismes de protection, par exemple une supervision humaine. »

Le projet de recherche de Solita et ISS devrait se conclure en septembre. Vous trouverez des mises à jour sur le site web de Solita et sur ses réseaux sociaux.

Pour plus d’informations